// ';*/ ?>
Accueil > Blog > BDSM : Bondage et SM > Prenez de la Hauteur avec les Suspensions BDSM

Prenez de la Hauteur avec les Suspensions BDSM

Par Hector Diamant - ilxelle - 09-09-2015

Suspensions BDSM faites voler votre imaginaire

Pratiques appréciées dans tous les jeux extrêmes, les suspensions BDSM n’ont pour limites que celles de l’imagination du Maître ou de la Domina qui en fait usage. Débordants d’une créativité ludique, les usages BDSM ne se résument pas à la simple mise en lévitation avec des cordes comme le bondage. Bien que celle-ci fasse partie intégrante des modes de soumission et de Domination, les techniques qui consistent à élever le soumis ou la soumise dans les airs sont diverses et variées et se réalisent avec une grande variété de matériel diffèrent. Bien plus que le type de matériel, qui a bien sûr une importance majeure, le choix du type de suspension est un incontournable de la réflexion du Dominant. Partielle, verticale, horizontale ou inversé, à chacun son style pour s’envoyer en l’air ! Et vous, quel est le vôtre ?

Bondage et suspensions BDSM

La suspension BDSM pratiquée dans le cadre du bondage est exclusivement composée d’une élévation avec pour seul matériel des cordes ou cordages. Considéré comme, une forme de bondage technique, elle est souvent utilisée par les partenaires dans une relation sexuelle qui associe le côté artistique de la figure, et la prouesse physique de l’encordée par sa résistance à la pression des cordes, mais aussi au transport de masse dû à l’élévation. Dans les pratiques BDSM, le Shibari utilisé dans un but sexuel apporte aux protagonistes un sentiment qui mêle aussi bien le côté vulnérable et impuissant de la soumise à la puissance de l’attacheur. Le fait d’être suspendu offre tout de suite l’objectivité de la soumission, ce qui est un excellent stimulant érotique pour les partenaires. Cette complicité est aussi essentielle pour bien débuter en BDSM et surtout pour les suspensions BDSM. Celles-ci sont toutefois des figures classiques dans les colloques des Donjons pour offrir aux yeux avertis des démonstrations de performances des soumises qui se prêtent aux jeux.

Les suspensions BDSM partielles

Souvent utilisées, elles sont les prémices de la suspente complète. Adulées par les Maîtres débutants dans cet art, elles représentent un danger limité et conviennent tout à fait aux Dominateurs peu chevronnés, mais fervents de la chose. Pour la mettre en application, il convient de contraindre son soumis de façon à ce que le principal du poids de son corps soit en lévitation. Suspendu à un ou des points d’attache situés en hauteur. La position la plus classique dans la suspension partielle est celle utilisée en bondage traditionnel. Elle consiste à mettre la plus grosse partie de la masse de la soumise attachée sur une jambe, et de placer l’autre dans une direction opposée.

D’autres suspensions BDSM existent. Elles consistent à suspendre l’esclave par les pieds en lui laissant un appui sur le dos, qui repose au sol. Dans tous les cas, quel que soit le type de suspension partielle, il y a toujours une partie du corps qui reste en contact avec le sol. Que ce soit le dos, le ou les pieds, les mains, les avant-bras ou simplement la tête, la soumise conserve une partie de son corps en relation direct avec plancher des vaches. Toutefois, la durée de la suspente et la position de la partenaire contrainte sont limitées par son endurance.

Les suspensions BDSM requièrent la connaissance de trois positions fondamentales

Pour savoir comment s’initier au BDSM et à la suspension, il est indispensable de connaître toutes les formes de lévitation. La suspension verticale est la plus usitée et oblige l’esclave à se retrouver contraint et élevé en l’air par les poignets, les cuisses ou les chevilles. Lors de la contrainte, un point très important est de s’assurer que les liens utilisés pour les suspensions BDSM ne causent pas de blessures et laisse libre la circulation du sang dans les extrémités. La position pendant le jeu est brève, car la suspension par les poignets induit une élongation du corps. Celle-ci expose le bassin et les côtes. La suspension verticale s’opère en mode sécurisé. Elle se doit d’être confortable pour le dominé et demande l'utilisation des menottes de suspension spécialement fabriquées pour étendre le poids du corps autour des poignets pour autant que cela soit possible. Généralement faites de cuir, elles sont disponibles chez ilxelle pour un confort optimal.

Suspensions BDSM et suspension horizontale

Cette fois-ci, le bondagé est attaché en position horizontale. Le corps de la personne soumise s’élève dans les airs au moyen de cordes ou de menottes spécialisées dans la suspension. Les contraintes se fixent sur les poignets et les chevilles, mais également sur d'autres parties du corps. Artistiquement parlant, il est même fréquent d’observer dans ces suspensions BDSM une combinaison de deux. Ceci a pour effet de répartir uniformément le poids de la suspendue le plus équitablement possible afin que la suspente soit la moins éprouvante pour les muscles. Les poignets et les chevilles se lient entre eux ou sont écartés à l’aide d’une barre spécialement prévue à cet usage. Cette dernière est disponible dans notre magasin. La position avec le tronc à l’envers est la position la plus dure à effectuer, car le sang descend rapidement dans la tête. Ce type de suspension offre un maintien de court terme. Une station prolongée peut plonger le soumis dans le coma.

Les risques de la pratique des suspensions BDSM

Ludique et artistique, les suspensions BDSM font partie des arts dangereux si elles sont pratiquées sans sécurité. Le plus grand danger dans ces jeux extrêmes et bien entendu la chute. Une suspension mal adaptée, un point de suspension jugé solide alors qu’il n’est pas ajusté au poids qu’il doit retenir, une technique médiocre ou une pratique peu aguerrie sont souvent les causes les plus fréquentes d’accidents. Il a aussi été remarqué qu’un équipement bas de gamme ou bon marché peut aussi se révéler dangereux. Moins flagrants, la compression des nerfs et certains dommages liés à une bonne circulation sanguine font aussi partie des risques des suspensions BDSM. Plus récemment, le traumatisme de la suspension apparaît dans les jeux intimes. Ce syndrome est souvent constaté lorsqu’un individu ne tolère pas une suspente des chevilles plus haut que les organes vitaux. Toutes les précautions sont donc à prendre pour vivre des jeux érotiques en toute sécurité.

Jeu fantaisiste ou pratique à part entière, les suspensions BDSM sont toutefois de plus en plus répandues dans les jeux de couples et très convoitées chez les adeptes du sadomasochisme. Cette sophistication érotique permet d’avoir son ou sa partenaire à sa disposition. La suspension, dans ce cadre d’activités sexuelles, est réalisée grâce à l’usage d’un sling et d’une balançoire érotique. Ceux-ci permettent de profiter des orifices de la partenaire à bonne hauteur et offrent une vision nouvelle du plaisir, souvent décuplé. Suivant la position adoptée, il est aussi possible d’administrer une fellation tous en voltigeant au septième ciel. Pour une sexualité nouvelle et épanouie, vous prendrez bien une petite dose de hauteur ?

Pour choisir

Articles similaires

Par le 09-09-2015

Par Hector Diamant
Hector Diamant
Laisser un commentaire
-46%
19,90€
37,05€
Découvrir tous les articles
Gaine pénis
-11%
15,90€
17,90€
Sélectionner tous les articles
Colliers SM
-16%
10,90€
12,90€
Découvrir tous les articles
Coffret de sextoys
WidgetAvisVerifies