Envoyer à un ami

Osez La Fessée
En stock
6,75€
Pilori Bondage
Expédition sous 15 jours
Livraison gratuite
399,90€
test remi
Expédition sous 15 jours
29,90€

La Fessee

Par Lili Prune - ilxelle - 14-09-2016

 La fessée, un plaisir pas seulement BDSM

Qu’elle soit usitée pour un simple jeu entre adultes consentants qui souhaitent pimenter leurs jeux amoureux ou comme une doctrine BDSM, la fessée se doit de respecter des règles. En effet, loin d’être une pratique anodine, le spanking ne se résume pas à mettre quelques claques sur un popotin pour se faire plaisir.

Celles-ci sont mises en scène d’une façon précise afin de satisfaire aussi bien le donneur que la receveuse. En effet, la personne qui se plait à être fessée attend de son partenaire autre chose que quelques clacs à la dérobée. Tout comme la plupart des jeux, la fessée a une grande importance en BDSM est sera administrée avec connaissance et savoir. Notre sexshop vous invite à découvrir l’univers confiné des spankeurs… Prêtes à faire des bêtises ? Entrez dans cet article cuisant de notre sexshop !

Fessée, allier l’utile à l’agréable !

Qui dit fessée dit positions. La façon dont elle sera administrée a une importance certaine. La position permet au fesseur d’être à l’aise et de contrôler ses mouvements tout en appréciant le spectacle qui évolue sous ses yeux. La personne fessée, savamment installée, pourra aussi, de son côté, jouir à loisir de son activité coquine sans être entravée par une position délicate ou inconfortable.

Le confort est primordial dans l’action de punir un soumis sous spanking. Installé confortablement, assis ou debout, il pourra faire appliquer la sentence, aussi longue soit-elle, sans voir apparaitre de signe de fatigue. Une bonne position permet de bouger le bras naturellement en atteignant le fessier ou les cuisses dans le prolongement naturel du corps.

En association au confort vient la force de frappe. Une bonne aisance physique offre la possibilité d’atteindre les parties du corps souhaitées en conservant le bon angle. Les claques cinglent alors avec vigueur pour le plus grand plaisir de la soumise. La position dominante, souvent appréciée des femmes Domina, permet de se mouvoir debout et même de pouvoir effectuer un mouvement de pivot assurant au coup un maximum d’énergie sur le postérieur qui attend avec anxiété son arrivée.

Le libre accès aux zones de frappe a aussi son  importance. Tout d’abord, la fessée se donne nue, sans contrainte vestimentaire. Le port d’un string, d’une couche ou d’une culotte peut parfois être toléré si elle fait partie de la checklist. La meilleure position, que ce soit assis ou debout, est de libérer complètement l’espace autour des zones à fesser. L’esclave de son côté facilite la tâche de son fesseur en exposant largement son derrière et en le bombant pour que celui-ci se positionne sous le bon angle et la bonne hauteur. Ainsi, le Maitre a tous loisirs de fesser, frapper, taper et même caresser avec la main, ou encore avec tapette, martinet ou paddle.

Présente dans chaque activité BDSM, la sécurité reste le mot d’ordre. C’est pour cela que la position est un facteur qui a son importance. Correctement positionné, le fesseur agit en parfaite connaissance du jeu et son appréciation est ainsi déterminante sur l’adaptation de la vigueur donnée à ses claques. Il est ainsi capable de doser la force et de garder le contrôle. Il peut aussi contraindre plus facilement ou repositionner la personne dont il a la responsabilité.

Quel Leitmotiv pour la soumise fessée ?

L’humiliation est la raison primaire du choix de cette activité érotique. La position sur les genoux est humiliante et surtout infantilisante, laissant aussi place à des souvenirs douloureux qui se transforment ici en plaisir particulier. L’humiliation offre toutes mesures aux fantasmes et s’associe d’une part à la soumission, et d’autre part à l’anxiété que procure la fessée.

Comme pour le fesseur, le confort de la position a son importance. Bien installé, il est plus facile de se concentrer sur les sensations et ressentis des coups reçus. Mis en parallèle de l’anticipation, l’attente est très jouissive pour l’amatrice qui s’oblige à se plier avant même la première claque. Lorsque la position choisie est bonne, les sensations sont renforcées et les parties charnues peuvent être plus durement et plus complètement traitées.

L’exposition aussi entre dans le cadre de l’excitation, et cela pour les deux protagonistes. Elle fait souvent appel au sentiment d’exhibition. Le fait de se montrer contribue aux plaisirs de la fessée. Les fesses exposées, bombées et légèrement entrouvertes laissent une vision pleine pour le spectateur et le fesseur. La soumise sait aussi que chacun, dans cette position, a une vue totale sur son rectum et sa vulve.

Lorsque la première claque atteint son objectif, la concentration pour le soumis se fixe exclusivement sur ses fesses. Toutefois, il n’omet pas de les exposer et de volontairement les présenter pour la punition, sans moyen d’échapper à son bourreau. Agissant en toute sécurité, la soumise se livre à cet épisode cuisant et laisse s’instaurer une perte de contrôle progressif de son esprit jusqu’à la fin du jeu de spanking.

Bien que la contraction de son fessier soit d’actualité à chaque nouvelle claque, elle desserre les fesses à chaque moment de répit. Loin d’atténuer les sensations et l’impression d’exposition, la soumise se verra contrainte de jouir de l’épisode les fesses détendues pour un contact rebondissant.

Pour l’amatrice ou l’amateur de fessée, celle-ci est aussi une question de coup d’œil offrant au spectateur le meilleur point de vue. La mise en valeur des fesses s’accompagne généralement d’une apparence physique sexy pour que l’ensemble soit un plaisir des yeux, pour le fesseur comme pour le voyeur. Envie de ressentir ces sensations particulières ? Déculottez-vous !

Quelques positions pour apprécier la fessée…

La plus classique et la plus appréciée est bien sûr celle où la soumise se retrouve sur les genoux de son fesseur. Celui-ci, confortablement assis avec les genoux serrés accueille sa soumise les fesses vers le ciel et la face contre terre. Légèrement décalée, la soumise met son cul à l’endroit exact de la main de son Maitre pour en gouter la cuisante expérience.

Adepte de l’éducation anglaise, positionnez votre soumis mains sur les chevilles. Les genoux serrés, le dos droit, la soumise est en position d’attente. Une variante existe aussi avec les mains sur les genoux. Plus confortable que la précédente, les fesses apparaissent plus rondes et plus satisfaisantes au point de vue visuel. Bien qu’aussi éducative, cette position autorise cependant de plier les genoux dans le but de pouvoir cambrer les reins.

Toujours dans le cadre de l’éducation, la table a toute son importance dans le rôle que donne le fesseur à sa partenaire. Courbée, les seins appuyés sur la table, elle relève mains et bras pour les placer au-dessus de la tête. Pour donner en pâture ses attributs, il est possible de l’obliger à résider sur la pointe des pieds, la soumission est alors là poussée à l’extrême !

Le tabouret de bar, un inconditionnel de la fessée BDSM. Considérée comme l’une des meilleures positions, la soumise repose en travers avec les mains tenant les pieds du tabouret. En lévitation, elle a interdiction de laisser ses pieds toucher le sol. De lourds tremblements se font sentir à chaque assaut de la main. Divin !

Le lit est souvent le terrain de jeux des couples « vanille » qui souhaitent s’adonner au spank. Le lit offre une position intéressante pour les novices ou les séances SM longues. La soumise s’installe sur le ventre avec les hanches et les fesses relevées par deux ou trois oreillers empilés pour une hauteur acceptable.

Chesterfield ou Club, le fauteuil de cuir a aussi d’autres utilisations que de regarder le petit écran. Mettre la partenaire à genoux sur cet accessoire rembourré qui offre stabilité et confort. La poitrine au-dessus du dossier et les fesses cambrées offre une position adéquate autant pratique que visuelle.

Fessée, un authentique choc érotique

Quelle que soit la position utilisée, la résultante de la fessée est la même. Jouer de soumission, gouter l’humiliation, savourer le voyeurisme, se délecter de fesses rosies et cuisantes sont les maitres mots de cette pratique BDSM de plus en plus fréquente dans les jeux de couples. Envie de faire une parenthèse dans ce monde de brutes ? Mettez vos fesses à disposition d’un fesseur !  

Pour choisir

Articles similaires

Par le 14-09-2016

Par Lili Prune
Lili Prune
Laisser un commentaire
-60%
29,90€
74,95€
Sélectionner tous les articles
Electrosexe
-69%
12,90€
42,00€
Découvrir tous les articles
Lingerie Sexy Femme
-53%
19,90€
42,10€
Trouver tous les articles
Lingerie Sexy Femme
Mon Compte
+ de 50 000 références en stock
Service Clients
09 66 870 919
Lundi - Vendredi
11h-15h
Nous contacter
Aide
Service Client du sex shop ilxelle